Business : William Elong lève 124 millions de Francs CFA pour la fabrication des drones made in Cameroun

0
185

Le génie des drones camerounais Williams Elong vient de réaliser une belle affaire pour développer sa start-up . Le jeune entrepreneur a levé 124 millions auprès d’investisseurs. Un bon coup de pouce pour la restructuration de son entreprise…

Pour ceux qui croyaient que William Elong dormait sur ses lauriers, ils viennent d’être surpris ! La start-up camerounaise Will & Brothers que le petit génie des drones dirige vient de réussir à lever des financements d’un montant d’environ 124 millions de francs Cfa ! Une bonne bouffée d’oxygène pour son entreprise…

A en croire William Elong, ces fonds permettront de mettre en œuvre un projet de production de drones au Cameroun. D’ailleurs,  Will & Brothers a déjà aménagé dans de nouveaux locaux dans la capitale économique du Cameroun, a recruté du personnel ; son effectif étant passé de  4 à 22 personnes de quatre nationalités réparties sur deux continents.

Le jeune entrepreneur donne le ton sur ses ambitions : « Trop souvent, des jeunes ont lancé des idées, fait du buzz et sont portés disparus. Nous souhaitons inspirer les autres jeunes et les motiver en leur disant que nous n’avons rien abandonné. Le bout du tunnel est proche et nous comptons bien inscrire notre pays sur la carte des fabricants de drones dans le mondeUne ambition salutaire…

Rappelons qu’Elong qui est âgé de 24 ans a le mérite d’avoir créé l’application DroneAfrica qui permet d’offrir le tout « premier service de drone civil » au Cameroun. Grâce à cette application, un drone équipé d’une caméra miniaturisée peut être piloté à distance, afin de capter des images inédites sur des rayons très étendus.

Cette innovation avait surtout permis au jeune camerounais de figurer en 7ème position dans le top 30 des jeunes entrepreneurs africains les plus prometteurs en 2016, classement publié par le célèbre magazine américain Forbes. Suite logique pour ce petit surdoué car à 20 ans, il était le plus jeune diplômé de l’École de guerre économique de Paris. Félicitations et bon vent !

Jewanda-magazine

Commentaires

Lâchez commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

dix + 19 =