Créer son entreprise dans 7 pays africains, où trouver les infos ?

0
262

Devenir un entrepreneur c’est d’abord créer une entreprise, mais où trouver LA bonne info sur les procédures administratives ?

Malheureusement, les organisations qui ont pour mission d’aider les entrepreneurs à s’établir ne communiquent pas énormément à ce sujet. Des adresses et des informations existent cependant sur internet.

Pour vous, nous avons fait le tour de quelques pays africains afin de débusquer les bons liens.


Bénin

Au Bénin, les démarches administratives de la création d’entreprise se font auprès du Guichet Unique de Formalisation des Entreprises (GUFE) dont les agences couvrent l’étendue du territoire nationale.

Vous pouvez trouver l’essentiel des informations pratique sur la démarche et les formalités sur ce site.

Cameroun

Au Cameroun, on peut créer son entreprise en 72 heures grâce au Centre de Formalités de Création d’Entreprises (CFCE).

Le CFCE, disponible dans huit régions du pays a été créé pour faciliter les démarches administratives liées à la création d’entreprise, simplifier la procédure et réduire à la fois les coûts et les délais.

Sur le site du CFCE, vous pouvez trouver des explications sur les démarches, des conseils légaux pour choisir la forme juridique de son entreprise par exemple et de nombreuses autres informations.

Côte d’ivoire

En 2012, le gouvernement Ivoirien a mis en place le Guichet Unique de l’Investissement Côte d’Ivoire (CEPICI). Grâce à cette initiative, il est désormais possible de créer son entreprise en 48 heures.

Le CEPICI facilite toutes les procédures administratives liées à la création, à l’extension, la transmission ou l’exploitation d’une entreprise. Les entrepreneurs sont également accompagnés dans ce processus par des structures telles que l’Agence d’Etudes et de Promotion de l’Emploi (AGEPE) où ils peuvent bénéficier de conseils et de formations.

Gabon

En Février 2012, le Gabon a mis en place l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP) qui centralise les démarches administratives liées à la création d’entreprise.

Cette agence n’est pas encore présente sur le net, il existe d’autres sites qui fournissent des informations plus ou moins détaillées sur les différents documents à fournir et les délais.

Maroc

L’Agence pour la Création d’Entreprise (APCE) est le principal interlocuteur des entrepreneurs souhaitant ouvrir une nouvelle structure au Maroc.

Sur le site de l’agence, ils pourront trouver des informations relatives à la procédure administrative, aux coûts mais aussi des conseils pratiques.

Sénégal

Le Sénégal permet à ses entrepreneurs de transformer leurs idées en entreprises en 24 heures grâce au Bureau d’Appui à la Création d’Entreprise (BCE) situé au sein du Centre de Facilitation des Procédures Administratives (CFPA), une structure créée en 2007 pour booster la création d’entreprise et attirer les investissements étrangers dans le pays.

Les entrepreneurs sont accompagnés dans un certain nombre d’étapes telles que le choix du statut juridique et  l’établissement des statuts de l’entreprise.

 

Tchad

Pour créer son entreprise au Tchad, il faut se rendre au Centre des Formalités des Entreprises (CFE).

Il n’existe pas beaucoup d’informations en ligne sur les démarches administratives. Ce site  donne toutefois quelques détails quant aux documents à fournir.


Pour plus d’informations  sur la création d’entreprise dans plusieurs pays d’Afrique, vous pouvez aussi consulter le site Investir en Zone Franc. Non seulement il offre des informations très détaillées quant aux formalités administratives, documents, coûts et adresses mais il donne également des conseils et informations avisés en matières de taxes et de fiscalités.

Si vous vous apprêtez à sauter le pas, prenez le temps de vous informer quelque peu sur le système OHADA (Organisation pour l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique). Ce système regroupe 17 pays d’Afrique autour d’un même système de droit. De ce fait, il régit des éléments tels que les formes juridiques, le système comptable ou encore la fiscalité des entreprises  dans les pays membres. L’unité des règles applicables facilite ainsi les opérations des entreprises (organisation juridique, fonctionnement, échanges commerciaux et financiers), exerçant les activités dans plusieurs pays de l’espace OHADA.

N’hésitez pas à laissez un commentaire si vous avez des informations ou adresses complémentaires à ajouter à cet article  🙂

 

En savoir plus sur WAJENZI notre chronique dédiée à l’entreprenariat africain !

Lire d’autres articles de Wajenzi…

 

———————————————

Qui est Jodelle Mayoda ?

jodelle-mayoda-Business-Wajenzi-JewandaDiplômée en relations publiques, Jodelle Mayoda a eu l’opportunité dans son parcours de côtoyer et de collaborer avec de nombreux entrepreneurs dans différents domaines : technologie, mode, media, etc.
De cette proximité est né un immense respect pour ces hommes et femmes qui se donnent les moyens de réaliser leurs rêves et de changer leurs communautés. Ces rencontres ont également engendré une fascination qu’elle n’a pas tardé à partager à travers un blog qu’elle tient depuis 2011.
Comprendre les entrepreneurs et les mécanismes de l’entrepreneuriat en Afrique est devenu plus qu’une curiosité mais une véritable passion.
Avec Wajenzi, Jodelle Mayoda explore tous les contours de l’entrepreneuriat en Afrique et suit d’encore plus près les évolutions, les innovations, les idées et les succès qui changent le continent.

Visiter son blog.

Rejoindre Jodelle Twitter.

Commentaires

Lâchez commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

trois × 3 =