Tech : Un étudiant kenyan invente un drone pour développer la recherche agricole !

0
221

C’est un fait qu’on ne peut contester, les jeunes africains sont de plus en plus des génies dans leurs domaines respectifs. Souvenez vous, nous vous parlions la dernière fois d’un jeune namibien qui a inventé un téléphone qui fonctionne sans carte SIM, aujourd’hui c’est au tour d’un autre talent du continent de se révéler. Un jeune Kényan vient d’inventer un drone pour développer le secteur agricole.

Arnold Bett, étudiant de l’Université de Nairobi et chercheur en électronique vient de révolutionner le secteur de la recherche dans l’agriculture. Le jeune génie vient tout simplement de créer un drone permettant de developper la recherche dans le secteur agricole !

Le drone est alimenté par des batteries rechargeables, il a une portée de 200 mètres de hauteur et pèse 2,5 kg. Il peut transporter une caméra standard avec des capteurs spéciaux. Une veritable innovation dans le traitement de la collecte des données dans le secteur agricole. D’ailleurs le jeune étudiant s’en est déjà servi pour recueillir des données précieuses sur des pommes de terre en croissance en Tanzanie voisine.

Pour les chercheurs, ce drone peut détecter les cultures malades ou des zones pauvres en eau, ce qui peut aider à cartographier les systèmes d’irrigation. En plus, « il coûte moins cher, offre plus de détails et permet aux scientifiques d’analyser des projets d’envergure sans l’utilisation des satellites. »

Bett, qui ambitionne commercialiser son chef d’oeuvre l’a présenté lors d’une exposition d’innovations récentes à Nairobi, en présence du président kényan, Uhuru Kenyatta. Il raconte : « Le président était impressionné par notre technologie. La seule chose qu’il n’a pas vraiment comprise c’est que nous le fassions en Tanzanie et en partie parce que nous ne disposons pas de licences pour faire voler les drones au Kenya, mais il est très facile d’obtenir un permis en Tanzanie et c’est juste notre principal défi ».

Dommage que les lois sur l’utilisation du drone soient un peu plus dure au Kenya. Nul doute que l’Autorité de l’aviation civile du Kenya (KCAA) devra réviser ses règlements afin de mieux exploiter ce bijou. En attendant, c’est déjà une fierté pour l’Afrique !

Que pensez vous de ce jeune génie ?

Commentaires

Lâchez commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

trois × cinq =